" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

la mort est elle réversible

Sauf erreur de diagnostic  personne ne revient de la mort  qui par définition est définitive . En revanche , il arrive que des patients inconscients dont  la probabilité  d'émerger est quasi nulle , voient contre toute attente leur état s'améliorer . C'est ainsi qu'en 2015 un jeune Américain  , Terry Wallis  est redevenu  totalement conscient dix neuf ans après le grave accident qui l'avait plongée dans le coma puis dans un état d'éveil non répondant . Le patient  peut évoluer entre différents états d'altération  de consciences  . Explique Steven Laureys directeur du Coma Science groupe au CHU  de  l'université de Liège . Les chercheurs en ont identifié quatre .

1/ Le locked in syndrome :
Enfermé à l'intérieur  de soi même : le patient est tout à  fait conscient mais paralysé  des pieds à la tête , ce qui  l'empêche  de communiquer .

2/ L' état de conscience minimale :
Le patient  est incapable de communiquer  , mais on observe des réponses fluctuantes à des stimuli  qui témoignent d'une certaine conscience de l'environnement extérieur  ( suivi des yeux , sourie dans un contexte particulier ... ) .

3/ L'éveil  non répondant :
Le patient à la yeux ouvert , mais n'a pas conscience  de son environnement . 

4/ le coma :
Le patient est  inconscient , mais son cerveau est encore  plus ou moins actif .  La différence entre ces états n'est pas toujours évidente  à établir  alors qu'ils nécessite  une prise en charge  spécifique . un patient en conscience  minimale  , par exemple  est capable  d'entendre  , ses proches , de ressentir  la douleur ...  De plus , le choix  de débrancher le patient ou cesser  les soins dépend  de ce diagnostic  et du pronostic  . Selon l'inserm , les erreur  de diagnostic  ne sont hélas  pas rares . Pour l'équipe de Steven Laureys , environ un tiers  des personnes tenues pour être en état d'éveil non répondant sont en réalité  en état de conscience minimale , mais la plupart  ne bénéficient  pas de tests d'imagerie  cérébrale  permettant de suivre leur évolution . Des recherches sont  actuellement en cours  pour développer  des traitements permettant  de faire évoluer  positivement  l'état du patient , comme par exemple  la stimulation du cerveau ou du nerf vague .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :