" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Complément alimentaire pour hydrater et nourrir la peau en profondeur, mais également pour réduire les problèmes pelviens douloureux de la femme.

 

  • Huile de bourrache
  • Huile d’onagre
  • Capsule molle

 

  • Capsule moll
    Indications

    Indiqué en cas de peau terne et déshydratée, ou de problèmes gynécologiques.

    • Huile de bourrache (riche en GLA) et huile d’onagre (riche en DGLA) bio pour le bien-être au féminin et retrouver une peau saine et hydratée.
    • La vitamine E contribue à la protection des cellules contre les radicaux libres (effet antioxydant)..
    • Si l’huile de bourrache est principalement utilisée dans le domaine dermatologique, l’huile d’onagre l’est dans les problèmes gynécologiques inflammatoires et surtout lors de signes fonctionnels du syndrome prémenstruel.
    • Bourrache et onagre sont la source de prostaglandines et de leucotriènes anti-inflammatoires qui contribuent à la baisse de l’inflammation chronique.
    Posologie

    Prendre 2 capsules le soir pendant le repas avec un grand verre d’eau.

    Précautions d’emploi

    Contre-indiqué en cas d’allergie à un des constituants.

    Recommandations

    Cure de 3 mois.

    Compléments d’information
  • L’huile de bourrache et l’huile d’onagre contiennent des oméga 6, acide gamma-linolénique (GLA) et acide dihomo-gamma-linolénique (DGLA). Le DGLA est le précurseur de prostaglandines de type 1 qui jouent un rôle dans la protection cardiovasculaire, augmentent l’immunité et sont source de substances anti-inflammatoires et antiallergiques.
  • Le GLA, comme tous les acides gras, est un constituant des membranes cellulaires. Comme c’est un Acide Gras polyinsaturé (AGPI), il va donner une certaine souplesse à la membrane cellulaire et donc au tissu constitué par ces cellules. S’il s’agit de la peau, celle-ci sera plus souple et moins sèche. Ces propriétés structurelles du GLA expliquent probablement une grande partie des propriétés de l’huile de bourrache (la plus riche en GLA).
  • Par ailleurs, la richesse en GLA et DGLA de ces huiles favorise la synthèse de prostaglandines de type 1, anti-inflammatoire et anti-allergique, d’où leur intérêt dans le cadre de problèmes cutanés faisant intervenir ces mécanismes.

N'hésitez  pas à cliquez sur mon lien boutique ou à me contactez par mail :  

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Mes hobbys

Mes hobbys

"Venez découvrir ce qui me passionne et je vous souhaite une délicieuse visite ."

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog